1. Le choix des semences

Tout d’abord pour cultivé de l’ail, il est nécessaire de se procurer de la semence d’ail certifié (consulté les avantages ici) reconnaissable à son étiquette bleu.

Avant de commencer à cultiver de l’ail, l’important est d’identifié les raisons pour lequel il est cultivé, afin de choisir le type d’ail et les variétés adaptés. Voici un résumé rapide des types et des variétés d’ails, vous retrouverez plus d’information sur la page «  les variétés d’ail » :

Ail d’automne (semis octobre – novembre)  :

  • Ail précoce à bâton (Primor) : A utiliser pour obtenir et commercialiser l’ail vert ou ail frais. Son principal intérêt réside dans sa précocité car c’est l’ail qui permet d’arriver en avance sur le marché du frais. Cet ail s’utilise en vert car son rendu en sec n’est pas intéressant.

  • Ail violet (Germidour) : Se commercialiser en frais ou en sec. Une de ses principales caractéristiques est sa jolie couleur violette. En ail frais ou en ail vert il arrivera quelques semaines après l’ail précoce. En sec l’ail violet est intéressant pour faire de l’ail équeuté pelé, brossé ou des tresses en raison de sa coloration.

  • Ail blanc ( Messidrôme, Messidor, Sabagold) : Sa principale utilisation est sa plus longue conservation que l’ail violet. Il est très majoritairement utilisé en ail sec sous forme équeuté,  pelé ou brossé.  

Ail de printemps (semis janvier – février) :

  • Ail rose ( Clédor, Flavor) : L’ail rose s’utilise en ail sec équeuté, pelé ou brossé. il s'agit de l'ail se conservant le plus en permettant de faire la jointure entre la saison passée et la nouvelle saison. 

Pour des conseils dans le choix des variétés afin de répondre à un marché, n’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements ou de conseil.