l’ail Sec :

Au mois de juin, lorsque le feuillage de l’ail jaunit la récolte se prépare. Quand les feuilles du bas sont jaune et que seules quelques feuilles au milieu sont encore verte, la période de récolte est arrivée. La récolte consiste à extraire les bulbes de sous la terre.

Plusieurs méthodes de récolte sont à analyser :

  • L’arrachage manuel (convient pour de très petites quantités)

  • l’arrachage en paquet. Destiné notamment à l’ail en tresse car ce procédé garde les tiges et la tête de l’ail. Une fois soulevé et posé sur le sol par une arracheuse des paquets sont réalisés manuellement puis laissé quelque temps aux champs pour sécher (attention à la météo). Les paquets sont rassemblés en andains pour éviter que les bulbes soient agressés par le soleil. 

  • Arrachage de l’ail  en paquet mécanisé : la machine soulève l’ail et les tiges puis les assemble mécaniquement en paquet. Cette machine pose les paquets dans le champ, il s’agit d’une lieuse. Cette méthode est intéressante pour l'ail en fanes ou l'élaboration de tresses. C'est le procédé précèdent mais plus mécanisé.

  • Arracheuse – enquêteuses mécanique : L’arracheuse soulève l’ail, sépare la tige de la tête d’ail ( équêteuse) puis met le bulbe d'ail en big-bag ou dans des palox afin de l’emmener pour le séchage sur l’exploitation.

Attention à la maturité de l’ail avant la récolte car une sous-maturité ou une sur-maturité est préjudiciable à la qualité de l’ail (notamment la couleur recherchée) et à sa conservation.

  6. La récolte

 l’ail frais : 

  •  L’aillet : Se récolte dès que la gousse qui a donné naissance à l’ail a disparu. A consommer dans un court délai après la récolte. La future tête d’ail et les gousses ne sont pas encore formées. Il s’agit d’une tradition de consommation de certaines régions.

  • L’ail vert ou ail frais : Se récolte à partir du moment que la future tête d’ail et que les gousses sont formées.

 

20200625_091102.jpg
20200619_170628.jpg
20200625_082023.jpg